Calendar

Mai
27
jeu
La Haute-Marne et la mer @ Hôtel de Ville de Saint-Dizier
Mai 27 @ 18 h 30 min

Par Alain Morgat, directeur des archives départementales.

La principale exposition des Archives départementales de la Haute-Marne en 2021 s’intitulera « La Haute-Marne et la mer. Rencontres insolites ». L’idée de consacrer une exposition sur ce thème pour un territoire situé à plus de 300 kilomètres du littoral le plus proche peut sembler étonnante, mais comme pour de nombreux autres départements se trouvant loin des mers, les liens de la Haute-Marne avec la marine sont fort nombreux.

Ils s’incarnent avant tout dans des destins, qu’il s’agisse de personnalités prenant la mer, telles que Jean de Joinville ou Jeanne Mance, de forçats originaires de Haute-Marne condamnés aux travaux forcés dans les bagnes portuaires de Brest, de Toulon ou de Rochefort ou surtout d’officiers de marine et de marins dont la vocation n’a pas été contrariée par l’éloignement des mers. Si la figure de l’amiral Decrès, l’inamovible ministre de la marine de Napoléon, domine ce groupe, il est loin d’être isolé, et de nombreux marins haut-marnais combattent sur mer de la Révolution à la Seconde Guerre mondiale en passant par la Grande Guerre et les guerres coloniales.

La Haute-Marne est aussi une terre d’innovation pour la Marine, grâce à l’action trop méconnue d’officiers de marine, d’ingénieurs hydrographes et d’ingénieurs des constructions navales haut-marnais qui obtiennent des progrès en matière de navigation ou de cartographie marine. Enfin, les musées haut-marnais conservent dans leurs collections de nombreux éléments liés à la mer qui font partie de leur richesse patrimoniale. Et de nombreux artistes haut-marnais ont peint la mer et le littoral, poussés par l’attrait de ce paysage singulier.

Juin
3
jeu
La tombe aristocratique celte de Warcq (08) @ Hôtel de Ville de Saint-Dizier
Juin 3 @ 18 h 30 min

Par Émilie Millet, archéologue à l’INRAP.

Entre Charleville-Mézières et Rocroi (Ardennes), sur le tracé de l’A304, une fouille archéologique a été menée à Warcq par l’Inrap et le service archéologique du Département des Ardennes. Elle a permis de découvrir, en juin 2014, une tombe aristocratique celte datée du milieu du IIe s. av. notre ère.

Ce type de tombe, contenant un char, émerge dès le VIIe s. av. n. ère et disparaît avec la fin de la période gauloise. La Champagne-Ardenne est célèbre pour de telles pratiques funéraires. L’opération archéologique a livré un mobilier dont une part est totalement inédite et inconnue à ce jour dans le domaine nord-alpin